CANCELLED | Café des Sciences #103

NOTICE: Due to precautionary measures swissnex Boston is taking regarding COVID-19, the decision was made to cancel this program. We look forward to seeing you again for the next Cafe des Sciences!

Event Details

Location

French Cultural Center – Alliance Française de Boston
53 Marlborough St , Boston, 02116 United States

Date

Cost

0$

NOTICE:
Due to precautionary measures swissnex Boston is taking regarding COVID-19, the decision was made to cancel this program. We look forward to seeing you again for the next Cafe des Sciences!


Présentation

Au-delà du génome de l’homme blanc

 

Jusqu’à récemment, la recherche biomédicale se penchait surtout sur les sujets masculins. Plus récemment, la communauté scientifique a fini par prendre en compte les différences qu’hommes et femmes présentent en termes de santé et de maladies. Aujourd’hui, les recherches cliniques sérieuses incluent toutes un échantillon des deux genres, prérequis indispensable pour fournir des soins adéquats à tous – ou du moins, à tous ceux qui sont d’ascendance européenne! Car le problème de sous-représentativité subsiste pour les individus d’ascendance non européenne, sous-représentés en tant que sujets dans la recherche biomédicale. En génomique humaine, 80% des travaux portent sur des populations issues du Vieux Continent. Ces efforts ont immensément contribué à la compréhension des bases génétiques de la santé et des maladies chez l’humain, mais ils ne bénéficient pas également à toutes les populations. Pendant cette présentation, nous verrons en quoi il est important d’inclure des populations diverses dans la recherche en génomique humaine, alors que nous évoluons vers une médecine personnalisée dans laquelle chaque individu est traité comme un cas unique.

Cet évènement est en français – Les inscriptions sont obligatoires!


Invitée

Samira Asgari

Samira Asgari: Ph. D Harvard

Née en 1986 à Kerman, au Sud-Est de l’Iran, Samira Asgari a étudié la biologie moléculaire à Téhéran. Après un Master en biologie des cellules souches, elle s’est rendue en Suisse en 2012 pour y poursuivre une thèse de doctorat en génétique humaine. Ses travaux visaient à mieux comprendre comment certaines variations génétiques rendent des individus plus vulnérables à des pathogènes viraux ou bactériens. En 2016, elle change à nouveau de pays et traverse l’Atlantique pour rejoindre Harvard Medical School en tant que chercheuse post-doc, où elle travaille aujourd’hui sur la génomique des maladies infectieuses dans les populations péruviennes.


Programme

18h00 Lancement du programme

18h30 Présentation de Samira Asgari: Au-delà du génome de l’homme blanc

19h30 Réseautage

20h30 Fin du programme

Top